Le Moniteur des Pharmacies n° 3076 du 18/04/2015
 

LOI DE SANTÉ

L’événement

Loan Tranthimy

Même si le pharmacien fait partie incontestablement de l’équipe de soins primaires évoquée dans la loi de santé, son rôle n’est pas explicitement reconnu par le texte. Au grand dam des syndicats de pharmaciens qui demandent à la ministre de la Santé de rectifier le tir lors du passage du texte au Sénat.


Après deux semaines de discussions à l’Assemblée nationale, les députés ont finalement adopté le projet de loi relatif à la « modernisation de notre système de santé » le 14 avril, sans difficulté. Ce texte, largement remanié après les vives protestations des médecins, est différent de la version initiale déposée le 15 octobre 2014, notamment sur l’un des trois axes vantés par la stratégie nationale de santé, dénommé la « révolution du premier recours ». L’objectif recherché de la loi est d’offrir aux Français une prise en charge simple, décloisonnée et coordonnée des professionnels de santé pour éviter les complications et les hospitalisations inutiles. Pour ce faire, le texte définit l’équipe de soins primaires de premier recours, crée les communautés territoriales de santé, composées de professionnels de santé regroupés sous la forme d’une ou plusieurs équipes ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...