Le Moniteur des Pharmacies n° 3076 du 18/04/2015
 

ALLEMAGNE

Actualités

Hélène Mauduit


Tant qu’on aperçoit le comptoir en entrant… Un tribunal administratif bavarois a validé, sous condition, l’agencement d’une pharmacie de la chaîne EasyApotheke. Jonglant avec la réglementation sur l’agencement des officines, la chaîne, caractérisée par des surfaces importantes (300 m2) consacrées aux produits sans ordonnance, a développé un concept de « labyrinthe ». Comme chez Ikea, le client est obligé d’effectuer un parcours passant par tous les rayons de produits en vente libre avant d’accéder au comptoir des ordonnances ou à l’espace conseil.Saisie en 2012 du cas de l’officine d’une petite ville de Bavière, Marktheidenfeld, la justice avait estimé que le pharmacien devait totalement modifier son espace et supprimer le « corridor », notamment parce qu’il n’était pas possible d’accéder directement au comptoir. Le tribunal de deuxième instance a été plus nuancé : le concept de labyrinthe ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...