Le Moniteur des Pharmacies n° 3075 du 11/04/2015
 

Cahier Formation

IATROGÉNIE


CAS N° 1 – INTERACTIONSM. A. tolère mal son antiparkinsonien Mme A. téléphone à la pharmacie : « Bernard, mon mari, a des nausées depuis que son neurologue a ajouté de Modopar à son traitement antiparkinsonien habituel. Hier et ce matin, il a vomi. J’ai du Primpéran à la maison. Peut-il en prendre ? ». La pharmacienne se souvient en effet avoir dispensé en début de semaine, de Requip 5 mg (ropinirole) et Modopar 62,5 (lévodopa + bensérazide) à Bernard A., 71 ans. M. A. peut-il prendre du Primpéran ? Primpéran (métoclopramide) est formellement contre-indiqué avec le traitement de M.A. ANALYSE DU CAS → Une dopathérapie a été récemment initiée chez M. A. en complément de son traitement agoniste dopaminergique (ropinirole). La dopathérapie et les agonistes dopaminergiques peuvent provoquer des nausées et vomissements par stimulation des récepteurs dopaminergiques centraux et périphériques. → Le métoclopramide est un antagoniste ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...