Le Moniteur des Pharmacies n° 3075 du 11/04/2015
 

ALPES-MARITIMES

Actualités

Myriem Lahidely


Suite aux contrôles réalisés entre 2010 et 2013, ils nous réclament 20 000€ », tonne Didier Hess, cotitulaire à Nice, qui fait partie de la cohorte de pharmaciens que les douanes ont « relancés » entre fin 2014 et début 2015 pour le paiement des droits d’accises sur la vente d’alcool à 90°. La nouvelle loi de finances rectificative 2014 a en effet annulé l’amendement de 2012 qui autorisait la vente aux particuliers par les pharmaciens, et à des fins médicales, d’alcool pur en exonération de droit d’accises et dans la limite d’un contingent fixé par l’administration. Contingent jamais arrêté.Une action commune pour se défendre « Pendant des décennies les officinaux ont eu droit à un quota et, du jour au lendemain, ils passent pour des voyous. C’est totalement injuste, la règle a changé sans période ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...