Le Moniteur des Pharmacies n° 3074 du 04/04/2015
 

Comptoir

FICHE FORMATION

Denis Richard

Cette technique d’imagerie, n’exposant pas à des rayons ionisants, repose sur le phénomène de résonance des atomes d’hydrogène du corps.


Qu’est-ce que l’IRM ?• Contrairement à la radiographie et au scanner qui utilisent des rayons X et à l’échographie qui utilise des ultrasons, l’IRM n’émet aucun rayonnement.• La machine fonctionne avec un puissant électroaimant. Le champ magnétique créé fait « vibrer » les protons (H+) des molécules d’eau (H2O). Les signaux émis par les protons sont analysés pour reconstruire des images en coupes, orientables dans tous les plans de l’espace, en 2D ou en 3D, avec une résolution de l’ordre du millimètre.• Plus le tissu analysé contient d’eau, plus le point correspondant de l’image est blanc. Les os, dépourvus d’eau, n’émettent pas ou peu de signal. • La salle d’examen est isolée en « cage de Faraday » pour empêcher des perturbations électromagnétiques extérieures.Quel est son usage ? IRM anatomique. • L’IRM est principalement utilisée en seconde intention après des explorations préalables et parfois ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...