Le Moniteur des Pharmacies n° 3074 du 04/04/2015
 

MANAGEMENT

Entreprise

Fabienne Rizos-Vignal

Dans la famille « pharmacien », je demande le père, la fille, le mari… Quand l’entreprise devient une affaire de famille, est-ce si simple de travailler ensemble ? Comment réussir cette cohabitation ? Plusieurs pharmaciens nous font partager leurs expériences.


Il n’est pas rare de voir des officines dirigées de père en fils ou même entre époux. L’affaire n’est pas simple et, surtout, peut être vécue de multiples manières.1 Faire ses gammes ailleurs C’est ce qu’a choisi Catherine, fille de pharmaciens. Plutôt que d’être immédiatement intronisée à la fin de ses études dans la pharmacie de son père, elle a préféré s’exercer à la pratique officinale dans un autre environnement. Paris plutôt que la province, et une patronne plutôt que l’autorité paternelle. « Cette première expérience m’a permis de me confronter à la réalité du métier en terrain neutre, et de vérifier si cela me plaisait vraiment. » Ses preuves accomplies et le cap de la trentaine franchi, la jeune femme organise en quelques semaines son retour dans sa ville natale, Annecy (Haute-Savoie). ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...