Le Moniteur des Pharmacies n° 3072 du 21/03/2015
 

L’événement

Marie Alès

Ils sont environ 4 000 mais font peu parler d’eux. Les pharmaciens adjoints intérimaires et remplaçants permettent pourtant aux titulaires de partir en congés ou de faire face à des événements imprévus. Dans le contexte actuel, trouver des remplacements devient cependant de plus en plus ardu.


Nous sommes oubliés par la profession », constate Alain, 60ans, ancien titulaire puis adjoint, et pharmacien adjoint intérimaire depuis deux ans. On évoque très peu la situation de ces adjoints intérimaires qui effectuent des remplacements courts. Inscrits à la section D, ils étaient 3 720 en 2013, contre 4 055 en 2012. Ce qui représente une baisse de 8,3 %. Un recul qui ne reflète peut-être pas la réalité du terrain. « L’inscription à l’Ordre des pharmaciens est obligatoire, mais, chaque année, les pharmaciens adjoints intérimaires doivent justifier a posteriori de leur activité l’année précédente pour ne pas être radiés », précise Serge Caillier, membre du bureau de la section D. Une procédure qui ne recense donc pas les pharmaciens n’ayant pas eu d’activité l’année précédente ou ceux qui décident de ne pas s’inscrire à l’Ordre ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...