Le Moniteur des Pharmacies n° 3071 du 14/03/2015
 

Éditorial

Laurent Lefort


Même avec un bon de garantie, il est plus qu’incertain que les clients veuillent tout de même du produit. Les clients, ce sont les médecins et le produit, le tiers payant généralisé. Pourtant, sans renier ses convictions, la ministre de la Santé s’est livrée, lors d’une conférence de présentation de la future loi de santé le 9 mars dernier, à un exercice délicat pour rassurer les médecins. S’agirait-il, dans une période électorale compliquée pour le gouvernement, d’amadouer une profession à l’hostilité si manifeste qu’on en arrive à se demander si elle n’a pas in fine purement et simplement envie de faire tomber une ministre de son fauteuil ?Cette digression mise à part, si pour décrire l’aspect technique du produit le « un-seul-geste-suffira » de Marisol Touraine a de quoi objectivement faire sourire les vieux ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

L'Ordre des pharmaciens propose de créer une catégorie de médicaments « à prescription pharmaceutique ». Ce sont des produits listés mais qui pourraient relever du conseil officinal. Y êtes-vous favorable ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK