Le Moniteur des Pharmacies n° 3071 du 14/03/2015
 

IMMUNOGLOBULINES E

Médicaments

Olivier Jacquinot


Une avancée majeure contre les allergies a été réalisée par une équipe du CNRS rattachée à l’université de Limoges. Si les immunoglobulines de type E (IgE) produites par les lymphocytes B constituent les « armes » les plus puissantes du système immunitaire, elles peuvent aussi déclencher des réactions immunes très violentes ou des allergies immédiates (asthme, urticaire, choc allergique) dès que leur taux augmente légèrement. Mais, alors que les lymphocytes producteurs d’IgM, IgG ou IgA sont nombreux et aisément identifiables, les cellules productrices d’IgE sont, pour des raisons jusqu’ici inexpliquées, rares et ont donc été très peu étudiées.Pouvoir censurer d’autres lymphocytes B Afin de comprendre les mécanismes de contrôle des IgE, les chercheurs limougeauds ont contraint par génie génétique des cellules à produire ces anticorps en grand nombre, puis ont mis en évidence ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...