Le Moniteur des Pharmacies n° 3069 du 28/02/2015
 

SUISSE

Actualités

Hélène Mauduit


L’Office du pharmacien cantonal de Berne, chargé, entre autres, de la sécurité du médicament, s’inquiète de la sophistication accrue des fausses ordonnances. Trois sont signalées chaque semaine comme falsifiées, un « niveau élevé » et constant.Difficile cependant d’estimer le phénomène à l’échelle nationale, sur les 87 000 ordonnances délivrées chaque jour. « Avec un scanner, une imprimante et un traitement d’images, quelqu’un peut fabriquer une contrefaçon de bonne qualité, souligne Samuel Steiner, le chef de l’Office du pharmacien cantonal de Berne. Les produits les plus concernés sont ceux relevant de la loi sur les stupéfiants ainsi que les benzodiazépines. L’hypnotique midazolam (Dormicum) est le principal médicament que des clients cherchent à se procurer illégalement, d’autant que des restrictions importantes de prescription ont été prises en 2011. Le problème concerne des toxicomanes mais aussi des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...