Le Moniteur des Pharmacies n° 3067 du 14/02/2015
 

INTERACTION MÉDICAMENTEUSE

Médicaments

Anne Drouadaine


Une étude internationale parue dans Neurology révèle que le traitement de la sclérose en plaques récidivante rémittente Gilenya (fingolimod) atténuerait l’efficacité de la vaccination antigrippale et plus généralement pourrait compromettre l’efficacité d’autres vaccinations. Cet effet serait dû à son mode d’action. En effet, le fingolimod agit sur les cellulesT dites naïves ou à mémoire centrale qui sont impliquées dans le processus immunitaire lors d’une vaccination. L’étude réalisée auprès de 95 patients traités par fingolimod et 43 patients sous placebo révèle un taux de répondeurs à la vaccination antigrippale significativement plus faible à 6 semaines postvaccination chez ceux sous fingolimod (45 %) que chez ceux que sous placebo (75 %). La vaccination antigrippale reste néanmoins primordiale chez ces patients.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...