Le Moniteur des Pharmacies n° 3064 du 24/01/2015
 

DONNÉES DE SANTÉ

L’événement

Emilie Bollinger

L’article 47 du projet de loi de santé crée un nouveau service public d’accès aux données de santé, conformément à la volonté du gouvernement et d’une directive européenne. Une disposition qui commence à être contestée par les acteurs de l’e-santé.


L’idée du projet de loi est de centraliser les données de santé issues de l’Assurance maladie, des systèmes d’information hospitaliers, du secteur médico-social et des collectivités locales sur les causes de décès ainsi que des systèmes d’information de l’assurance maladie complémentaire, explique Pierre Desmarais, avocat spécialisé en e-santé. L’intérêt en est évidemment cette véritable mine d’or, qui permettra notamment de progresser dans la recherche, la surveillance des épidémies ou l’évaluation des politiques de santé. » Mais dans sa rédaction actuelle, l’article 47 crée un conflit d’interprétation entre les acteurs, certains y voyant une sincère volonté d’ouverture aux données et d’autres une restriction aux seuls acteurs publics. « En l’état actuel du texte, l’accès à cette base de données ne sera permis qu’aux organismes à but non lucratif, les autres – les industriels ou ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...