Le Moniteur des Pharmacies n° 3064 du 24/01/2015
 

INTERVIEW VALORISATION DU FOND (AVOCAT DU CABINET ACW)

TRANSACTIONS

François Pouzaud

La loi Hamon oblige depuis le 1er novembre 2014 tout dirigeant d’entreprise à informer ses salariés d’un projet de cession. Si le texte reste flou, il suscite également des interrogations. Annie Cohen-Wacrenier, avocat du cabinet ACW Conseil, analyse cette mesure. Et fait part de ses réserves.


Que dit la loi ?Annie Cohen-Wacrenier : Le titulaire qui décide de vendre son fonds de commerce ou plus de 50 % des parts qu’il détient dans le capital de sa société est tenu d’en informer ses salariés, qui peuvent, individuellement ou collectivement, formuler une offre de reprise. Cette information doit intervenir au moins deux mois avant la date de réalisation de la cession. L’employeur dispose alors d’un délai de deux ans pour réaliser la cession envisagée, voire une autre cession, sans qu’il soit nécessaire d’informer à nouveau les salariés. Tout manquement à ce devoir d’information est sanctionné par la nullité de la cession. Cette possibilité n’est ouverte qu’aux salariés de l’entreprise, dans un délai de deux mois à compter de la publication de la vente au Bulletin officiel des annonces civiles et ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...