Le Moniteur des Pharmacies n° 3063 du 17/01/2015
 

Éditorial


L’attaque contre Charlie Hebdo a pris une dimension emblématique. Celle de l’attachement viscéral des Français à la liberté sous toutes ses formes. Donc à la liberté de la presse. Et à son indépendance. Mais cette liberté, cette indépendance ne sont pas qu’un beau concept intellectuel. Elles revêtent aussi une réalité. Economique celle-ci : l’objectivité et la qualité ont un coût. Elles ont donc besoin de « clients » qui, à un moment ou à un autre, mettent la main à la poche pour acheter des journaux. Sans se contenter d’une consommation gratuite de l’info. Cette gratuité qui a toujours un prix, quand bien même ce n’est pas le lecteur qui le paie. Si le crayon est l’arme des journalistes, les lecteurs sont leurs meilleurs boucliers. Ce n’est pas à vous qui lirez ces lignes ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...