Le Moniteur des Pharmacies n° 3060 du 13/12/2014
 

Éditorial

Laurent Lefort


Manuel Valls, Emmanuel Macron et neuf autres ministres façon pom pom girls. Et pas n’importe où. A l’Elysée s’il vous plaît. Sitôt le projet de loi pour la croissance et l’activité adopté en Conseil des ministres, le Premier ministre est venu le présenter en personne à la presse. Remontés comme des coucous, les professionnels du droit, directement touchés par la loi Macron, continuent à en demander le retrait. Quant à l’UNAPL, qui regroupe l’ensemble des professions libérales, pharmaciens compris, elle appelle elle aussi à manifester le 22 janvier prochain, date à partir de laquelle le projet de loi sera examiné à l’Assemblée nationale.Faut-il le rappeler, les pharmaciens, eux, s’en sont pour le moment bien sortis. Dès le départ, Manuel Valls n’était semble-t-il pas persuadé du bien-fondé des mesures touchant l’officine prônées ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...