Le Moniteur des Pharmacies n° 3058 du 06/12/2014
 

Économie

Médicaments chers

FRANÇOIS POUZAUD

Les médicaments chers représentent un relais de croissance durable pour l’officine. Durable, mais limité en volume : ce sont des médicaments de spécialités, innovants et s’adressant à des populations très ciblées.


L’essentiel de la croissance provient des prescriptions en ville des médecins hospitaliers qui, en 2013, ont continué de progresser au rythme de 5,5 % contre 5,2 % en 2012 (source : IMS Health). La dynamique a été particulièrement entretenue l’an dernier par les anticancéreux (CA de 1,156 Md€ en PFHT) qui ont connu une croissance bien plus forte (+ 16,1 %) qu’en 2012 (+ 1,9 %) grâce à plusieurs lancements (Zelboraf, Jakavi, Xalkori…), à la montée en puissance de Zytiga, nouvelle vedette du marché, et aux ventes de Sutent et de Caprelsa qui figurent avec Xalkori et Zytiga dans le top-7 des médicaments les plus chers en ville en 2013 (sources : GERS et HAS).Oui mais voilà, les médicaments chers ne seront pas à la noce dans le nouveau mode de rémunération. Les premiers résultats des simulations de marge ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...