Le Moniteur des Pharmacies n° 3058 du 06/12/2014
 

Comptoir

Fiche formation

Maïtena Teknetzian

Inesthétiques, les onychopathies médicamenteuses ont aussi des répercussions fonctionnelles. Les anticancéreux sont le plus fréquemment incriminés.


Où agissent les médicaments ? • Certains médicaments exercent une toxicité sur la matrice, le lit de l’ongle, les tissus périunguéaux ou une agression vasculaire responsable d’hémorragie et d’œdèmes sous-unguéaux. • Plusieurs ongles (mains et/ou pieds) sont généralement concernés.Quelles sont les onychopathies iatrogènes ? • Altération de la structure de l’ongle : la toxicité des médicaments sur la matrice peut induire un décollement proximal (onychomadèse). L’interruption de la synthèse de la matrice, par des cytotoxiques en particulier, peut provoquer l’apparition de sillons transversaux sur l’ongle (lignes de Beau). L’atteinte du lit de l’ongle peut induire un décollement distal (onycholyse) débutant par le bord libre de l’ongle. • Modification de la couleur des ongles : mélanonychie (taches brunes ou noires) ou leuconychie (taches blanches). Certains médicaments (sels d’or, minocycline) peuvent s’accumuler dans la tablette et être responsables d’une pigmentation qui se déplace avec ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...