Le Moniteur des Pharmacies n° 3058 du 06/12/2014
 

MONTPELLIER

Actualités

Myriem Lahidely


HIV, chikungunya, hépatites, brucellose, dengue… ces virus et d’autres pathogènes bactériens et viraux vont être étudiés à la loupe dans le Centre d’études des maladies infectieuses et pharmacologie anti-infectieuse (CEMIPAI) inauguré en juin à Montpellier au sein du CBPS (centre d’études d’agents pathogènes et biotechnologies pour la santé), sur le campus du CNRS qui est le maître d’ouvrage. « Ce laboratoire confiné s’intéresse aux pathogènes de classe 3 connus ou émergents (bactéries, virus ou parasites), dangereux pour l‘homme, mais pour lesquels il existe des protocoles thérapeutiques » résume Jean-Claude Rossi, docteur en pharmacie responsable du comité de pilotage chargé de mettre en œuvre cette plate-forme régionale. « L’infrastructure va assurer une mission de recherche, de support à l’innovation et de formation des chercheurs aux manipulations d’agents pathogènes en milieu hautement sécurisé », ajoute-t-il.Ouverture du ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...