Le Moniteur des Pharmacies n° 3058 du 06/12/2014
 

Transactions

FRANÇOIS POUZAUD

Dans un contexte qui n’a été que rarement aussi défavorable à l’officine, le marché reste ralenti. Essentiellement par manque de confiance. LES PRIX ET CESSIONS DE FONDS BAISSENT et les stocks à la vente augmentent, laissant du choix aux acheteurs.


Où et quand s’arrêtera la baisse des prix ? Depuis 2008, les prix de vente des pharmacies chutent : - 12 points après une année 2013 où la pharmacie a abandonné seulement un petit point (prix de cession moyen relevé par Interfimo de 83 % du CA HT). Pas suffisant en tout cas pour réchauffer la demande. « Nous n’avons pas d’éléments de mesure mais nous sommes peu sollicités pour établir des plans prévisionnels, c’est un signe qui ne trompe pas », remarque Philippe Becker, expert-comptable, directeur du département pharmacie de Fiducial Expertise. « Avec une rentabilité en hausse, l’économie de la pharmacie ne s’est pas dégradée, les taux restent très bas et les capacités d’achat des acquéreurs ne se sont pas détériorées, c’est donc le manque de lisibilité qui freine les initiatives », arguë Luc Fialletout, directeur général adjoint ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...