Le Moniteur des Pharmacies n° 3058 du 06/12/2014
 

Éditorial

Laurent Lefort


« Il faut se méfier de l’eau qui dort ». Ce proverbe, nos gouvernants doivent encore y penser quand leur regard s’attarde sur les vitrines des pharmacies. Car, en 2014, cette eau a d’abord viré au vert fluo, avant que la rue ne s’enflamme. C’était le 30 septembre. C’est devenu un moment historique pour la profession.S’il fallait résumer en un seul mot la goutte qui a fait déborder le vase, ce serait « rentier ». Rentier, un terme prononcé régulièrement par certains ministres de l’époque. Comme une lame de fond. Ainsi, Pierre Moscovici, alors ministre de l’Économie et des Finances, déclarait en mars, en pleine conférence de presse de présentation de la Loi consommation : « La constitution de rentes abusives liées à des monopoles de situation doit être très fermement combattue […]. Entreprendre et développer la rente ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...