Le Moniteur des Pharmacies n° 3058 du 06/12/2014
 

Industrie

MARIE ALÈS

L’OPA de Pfizer sur AstraZeneca au printemps 2014 a mis sous les feux des projecteurs les fusions-acquisitions qui ont repris de plus belle dans le secteur pharmaceutique. POUR SURVIVRE, LES LABORATOIRES DOIVENT EN EFFET TROUVER DE NOUVEAUX VECTEURS DE CROISSANCE.


Le 3 mai 2014, Pfizer lance une OPA surprise sur AstraZeneca pour 106 Md$ (77 Md€). Le géant américain n’aura pourtant pas gain de cause. Après une seconde offre de Pfizer, le conseil d’administration du groupe britannique rejette l’opération. AstraZeneca veut garder son indépendance et surtout son pipeline de produits (voir l’interview de Philippe Géhin, vice-président d’AstraZeneca France, p. 49). Cette OPA qui a tenu en haleine la presse durant plusieurs semaines est cependant l’arbre qui cache la forêt. Les fusions-acquisitions se sont multipliées cette année après avoir déjà repris en 2013. Certes, ces mouvements ne sont pas nouveaux dans le secteur pharmaceutique, mais l’industrie vivait depuis 2007-2008 une période d’accalmie.Alors pourquoi cette agitation soudaine ? « Avant 2008, compte tenu de la chute de nombreux brevets prévue dans les années à venir, les laboratoires savaient ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...