Le Moniteur des Pharmacies n° 3058 du 06/12/2014
 

Répartition

FRANÇOIS POUZAUD

LA RÉPARTITION VIT LE MÊME CALVAIRE QUE L’OFFICINE. Confrontée également aux baisses de prix massives et récurrentes sur le médicament remboursable et à une diminution constante de ses ressources, cette profession est en attente de réformes structurelles.


La baisse de marge des grossistes subie en 2012 n’a fait qu’aggraver l’état de leurs comptes depuis deux ans. Et ce, dans un contexte déflationniste plus rude que prévu. Comme l’officine, la répartition réclame un changement de mode de rémunération. Fin 2013, la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique (CSRP) a repris espoir et pris acte avec satisfaction des résultats de l’analyse sectorielle de l’Autorité de la concurrence. Dans son avis du 19 décembre 2013, l’Autorité constate que les grossistes-répartiteurs ont un rôle décisif dans l’approvisionnement régulier et rapide du réseau officinal et souligne la relative faiblesse de leur rémunération. « C’est bien la première fois qu’une autorité publique reconnaît l’existence d’un déséquilibre, en termes de concurrence, entre le circuit de la répartition, soumis à des obligations de service public, et celui des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...