Le Moniteur des Pharmacies n° 3055 du 15/11/2014
 

Comptoir

Questions de comptoir

Yolande Gauthier


Réponse : Actuellement, aucun essai clinique randomisé publié n’a pu démontrer une action bénéfique ou délétère du jeûne thérapeutique. Des études sont en cours en Californie, en Allemagne et aux Pays-Bas. Elles visent à évaluer, selon différentes modalités, l’influence d’un jeûne sur la réponse à une chimiothérapie. Leurs résultats ne seront pas connus avant plusieurs années. On sait toutefois que la dénutrition a des conséquences chez les patients cancéreux. Malnutrition et perte de poids sont reconnues comme étant des facteurs influençant négativement le pronostic, les chances de survie et la qualité de vie des patients. Par ailleurs, il existe un lien entre la toxicité d’une chimiothérapie et la masse musculaire des sujets traités. Il semble donc cohérent qu’une dénutrition puisse augmenter la toxicité du traitement de chimiothérapie.Source : 16e Entretiens de nutrition ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...