Le Moniteur des Pharmacies n° 3054 du 08/11/2014
 

SPRAYS ASSAINISSANTS D’ATMOSPHÈRE

Actualités

Anne-Hélène Collin


Les sprays assainissants aux huiles essentielles (HE) vendus en pharmacie pollueraient nos intérieurs car ils satureraient l’air de leurs terpènes (linalol et limonène principalement). C’est ce qu’affirme la revue de consommateurs Que Choisir dans son numéro de novembre. Quatre sprays testés (Assaini’spray de Naturactive, Aromaforce de Pranarôm, Spray habitat de Phytosun Arôms et Spray assainissant de Puressentiel), et quatre mauvais résultats. Même les désodorisants de la chimie industrielle s’en sortent mieux aux yeux de Que Choisir.Ce ne sont pourtant pas les huiles essentielles qu’il faut discréditer, mais leur mode d’utilisation. Car de quoi sont composés les sprays incriminés ? D’un nombre incalculable d’huiles essentielles (entre 12 et 41, alors qu’un mélange de 2 voire 3 HE suffirait selon la plupart des ouvrages d’aromathéraphie) et de beaucoup d’alcool ou autres composés volatils ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...