Le Moniteur des Pharmacies n° 3054 du 08/11/2014
 

CESSION/ACQUISITION

Transactions

François Pouzaud

C’est en principe le délai incompressible, a minima, qui s’écoule entre le moment où la promesse de vente est signée et celui où la vente devient définitive. Rétroplanning d’une cession annoncée.


Pour le vendeur, le processus de cession d’une officine est à la fois simple et complexe. Simple, car il n’a qu’à poursuivre l’exploitation de son officine jusqu’à la date de cession, pendant que l’acquéreur entreprend toutes les démarches nécessaires à la finalisation de l’opération.Mais complexe aussi, car en l’espace de quelques mois il devra faire place nette et retirer ce qui aura été accumulé au terme de parfois plusieurs dizaines d’années d’activité. « Plus encore, il doit, dans la perspective de la rédaction des actes, réunir de très nombreux documents destinés à nourrir le compromis afin que l’acquéreur acquière l’officine (ou les parts) en pleine connaissance de cause : actes d’achat, bail, dernière quittance, contrats de travail, avenants et bulletins de salaire, contrats d’exploitation, documents comptables, etc. », précise Annie Cohen-Wacrenier, avocate au ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...