Le Moniteur des Pharmacies n° 3053 du 01/11/2014
 

Dossier

Certains groupements jouent d’ores et déjà la carte de la digitalisation avec des approches parfois inédites. En particulier Paris Pharma, qui a déjà une réflexion très aboutie, et Pharmactiv avec Optimum Care.


Stéphane Delouya, pharmacien et responsable de la communication et du marketing chez Paris Pharma, conduit le projet de digitalisation des points de vente du groupement : « Nous n’allons pas le faire via les offres des SSII ou l’e-santé mais par le consommateur, ses habitudes d’achat, ses modes de consommation des produits et de l’information santé. Nous allons notamment travailler sur les modes de consommation ROPO de nos clients [Research On-line, Purchase Off-line] : recherche web, achat en magasin. Une étude de Solocal Network nous apprend que 8 consommateurs sur 10 effectuent des recherches en ligne avant d’acheter en point de vente et qu’il existe cinq ROPO : “ROPO coup de cœur” (satisfaire une envie), “ROPO SOS” (satisfaire une urgence), “ROPO idée fixe” (satisfaire par une disponibilité de la marque ou du produit), “ROPO ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...