Le Moniteur des Pharmacies n° 3053 du 01/11/2014
 

ENTREPRISE

FICHE QUALITÉ

Fabienne Rizos-Vignal


REFUSER, UNE EXIGENCE DÉONTOLOGIQUE :« Lorsque l’intérêt de la santé du patient lui paraît l’exiger, le pharmacien doit refuser de dispenser un médicament » : ce principe déontologique est édicté à l’article R. 4235-61 du Code de la santé publique. En cas de refus de délivrance, l’attitude au comptoir est différente si le médicament est prescrit sur ordonnance ou demandé spontanément par le patient.SI LE MÉDICAMENT EST PRESCRIT SUR UNE ORDONNANCE • Les médecins sont libres de leurs prescriptions. Toutefois, le pharmacien et l’équipe officinale ne sont pas des exécutants « aveugles ». • Au comptoir, toute ordonnance doit faire l’objet d’une analyse pharmaceutique critique. Le dispensateur, pharmacien ou préparateur, doit procéder à un décryptage méthodique : contrôler la régularité de la prescription, détecter les incompatibilités ou toute autre anomalie. La vigilance sera renforcée face à une prescription destinée à un enfant, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...