Le Moniteur des Pharmacies n° 3053 du 01/11/2014
 

Comptoir

PHARMACOLOGIE

Denis Richard

D’usage très fréquent en cardiologie, les antiagrégants plaquettaires et les anticoagulants se distinguent en ciblant deux étapes distinctes de l’hémostase.


Deux étapes essentielles• L’hémostase est un processus physiologique complexe recouvrant des phénomènes successifs mis en jeu pour arrêter un saignement et articulés autour de deux étapes. – Un temps pariétal (hémostase primaire) qui associe un temps vasculaire avec vasoconstriction immédiate contribuant à ralentir le saignement et à permettre aux facteurs procoagulants d’agir, et un temps plaquettaire avec formation d’un agrégat de plaquettes (« clou plaquettaire ») adhérant au collagène de la paroi vasculaire lésée. – Un temps plasmatique (coagulation ou hémostase secondaire) mettant en jeu une cascade de facteurs pro- et anticoagulants qui, en quelques minutes, entraîne la formation d’un thrombus autour du clou plaquettaire. • Une 3e étape, non évoquée ici (ciblant des médicaments hospitaliers), permet la dissolution progressive du thrombus par fibrinolyse après réparation tissulaire de la lésion. • Des anomalies plaquettaires peuvent induire un syndrome hémorragique. Un déséquilibre ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...