Le Moniteur des Pharmacies n° 3050 du 11/10/2014
 

PHARMACOVIGILANCE

Actualités

Matthieu Vandendriessche


Près de 50 000 déclarations de pharmacovigilance parviennent chaque année à l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Parmi elles, 20 % émanent des pharmaciens d’officine et 6 % des médecins généralistes, a indiqué Patrick Maison, directeur de la surveillance à l’ANSM lors des 7e Rencontres de l’USPO (Union des syndicats de pharmaciens d’officine) organisées le 1er octobre à Paris. Près de 2 000 déclarations proviennent des patients eux-mêmes, souvent sur indication des officinaux. Selon Patrick Maison, la démarche de pharmacovigilance est « en pleine croissance » en France, la plaçant parmi les tout premiers pays européens en termes de déclarations. Le représentant de l’ANSM estime que les pharmaciens pourraient être rémunérés pour fournir des données statistiques aux autorités de santé, par exemple à des fins d’évaluation médicoéconomique. Mais dans le cas ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...