Le Moniteur des Pharmacies n° 3050 du 11/10/2014
 

CÉFÉPIME

Médicaments

A.D.


Une étude présentée au congrès de la Société européenne d'oncologie médicale (Madrid, 26 au 30 septembre) expose des données rassurantes pour l’utilisation de chimiothérapies chez les femmes enceintes. L’étude a porté sur 38 enfants exposés in utero à une chimiothérapie pour traiter le cancer de leur mère (cancer du sein ou hématologique, traité par anthracyclines dans 61 % des cas) vs 38 enfants contrôles. L’indice de développement mental mesuré à l’âge de 2 ans environ dans les deux groupes était normal, sans différence statistiquement significative. L’étude relève également l’absence de troubles cardiaques fonctionnels et anatomiques. D’après l’auteur, la chimiothérapie ne devrait plus constituer un motif d’avortement thérapeutique ou de naissance prématurée et la grossesse ne devrait pas faire repousser les traitements anticancéreux.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...