Le Moniteur des Pharmacies n° 3049 du 04/10/2014
 

TEVA LABORATOIRES

Entreprise

Stéphanie Bérard


L’affaire « Furosémide » de juin 2013 a permis à Teva Laboratoires d’initier une réflexion de fond : les difficultés des personnes polymédiquées de plus de 70 ans face à leur traitement. « Teva était légitime pour se mobiliser autour de la problématique de l’observance de la personne âgée après la crise du Furosémide », explique Erick Roche, président du laboratoire. D’où l’idée de lancer, il y a neuf mois, le programme de prévention « Marguerite » autour d’un groupe d’experts constitué de médecins, de pharmaciens ou encore d’associations de patients.En partant du quotidien de la personne âgée autonome, l’objectif était d’« élaborer des recommandations pour faciliter le respect des traitements et réduire l’iatrogénie médicamenteuse », précise Erick Roche. Une vraie problématique quand on sait que 70 % des plus de 75 ans sont touchées par des maladies chroniques et ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...