Le Moniteur des Pharmacies n° 3049 du 04/10/2014
 

TÉMOIGNAGE LUC VÉTILLART, PHARMACIEN À SÈTE

L’événement

M.L.


Mardi matin, Luc Vétillart fulmine. Il avait prévu de manifester à Montpellier. Il a fait sa garde de nuit comme prévu lundi, et a embrayé mardi jusqu’à 20 heures. « J’ai reçu un fax lundi soir annulant d’un trait le protocole de garde mis au point depuis quinze jours avec nos instances et signé par l’ARS. » Ce protocole établissait notamment que, dans les trois grandes villes de l’Hérault, Montpellier, Sète et Béziers, le service de garde serait assuré par les titulaires le plus récemment installés. « L’ARS a tout réorganisé à la dernière minute sans notre avis », s’agace-t-il. Seraient finalement aux manettes les pharmaciens de garde, la veille. Une décision prise pour toute la région. Sa pharmacie qui assurait la garde à volets fermés et sans vente directe, a été débordée. « Une ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...