Le Moniteur des Pharmacies n° 3044 du 30/08/2014
 

4 QUESTIONS À MICHEL CHASSANG, PRÉSIDENT DE L’UNAPL (UNION NATIONALE DES PROFESSIONS LIBÉRALES)

L’événement

Loan Tranthimy


Le changement de ministre d’Economie change-t-il la donne pour les professions réglementées ? Non car François Hollande a indiqué lui même fin août que cette réforme des professions réglementées est l’une de ses priorités de la rentrée. Sur le fond, nous ne nous sommes jamais opposés à une telle réforme. Mais ce que nous ne voulons pas c’est d’être cloués au pilori. Nous restons mobilisés et un plan d’action sera décidé début septembre.Quelles sont les évolutions acceptables pour l’UNAPL ? Nous n’accepterons la réforme qu’à trois conditions : l’équité entre le public et le privé. On ne va pas déréguler le système libéral pour laisser le monopole à certains secteurs, au secteur public. Cela doit aussi se faire avec l’acceptation des professionnels de santé. Les pharmaciens sont aujourd’hui sous le coup d’une réforme de grande ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...