Le Moniteur des Pharmacies n° 3044 du 30/08/2014
 

REGROUPEMENTS

Enquête

François Pouzaud

Ils étaient concurrents hier dans le même quartier. Ils sont aujourd’hui associés travaillant ensemble dans la même officine. Ces pharmaciens ont décidé de faire bloc plutôt que de s’entre-tuer. Pour eux, le regroupement a permis de rebondir dans la bonne direction. Et ils ne se porteraient pas si bien s’ils n’avaient pas fait ce virage stratégique.


Beaucoup moins fréquents que les rachats de clientèle, les regroupements d’officines constituent une solution d’avenir encore trop peu utilisée par la profession. Selon les statistiques de l’Ordre des pharmaciens, ils ont été seulement 18 en 2011, 24 en 2012 et 30 en 2013. Chaque année, ce type de montage séduit une frange infime de pharmaciens ayant exercé côte à côte dans des officines directement concurrentes. Avec les difficultés économiques et l’érosion des marges, ils ont pris conscience qu’il est préférable de s’unir et de s’associer avec son voisin pour tenter d’être plus fort. Les arguments en faveur des regroupements les ont convaincus : accès à la taille critique pour maintenir l’attrait du point de vente par rapport à de futurs repreneurs, augmentation de l’offre de services et de la force commerciale, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...