Le Moniteur des Pharmacies n° 3044 du 30/08/2014
 

BROMOCRIPTINE ET INHIBITION DE LA LACTATION

Médicaments

Laurent Lefort


Le groupe sur les procédures de reconnaissance mutuelle et décentralisées de l’Agence européenne du médicament (AEM) recommande de restreindre l’utilisation de la bromocriptine dans ses dosages allant jusqu’à 2,5 mg, estimant que la molécule doit être réservée à des raisons médicales « convaincantes » : infection par le VIH et perte de l’enfant. Exit l’utilisation en routine pour prévenir ou inhiber la lactation, pour soulager douleurs et gonflements des seins après l’accouchement.Dans ce dernier cas, le port d’un soutien-gorge, la glace ou des antalgiques peuvent suffire, sous-entend l’Agence européenne du médicament. Laquelle préconise de ne plus administrer le principe actif aux femmes atteintes de troubles psychiatriques sévères, d’hypertension artérielle ni à celles qui souffrent ou ont souffert d’une maladie cardiaque. A la Commission européenne de trancher.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...