Le Moniteur des Pharmacies n° 3043 du 23/08/2014
 

ACHATS

Entreprise

François Pouzaud

En matière de négociations commerciales, il n’y a pas de techniques infaillibles. Mais quelques règles doivent être connues du titulaire pour mieux négocier ses achats en direct.


Négocier avec le représentant d’un laboratoire, entre deux clients, quand la journée est déjà chargée, peut être traité à la légère ou à la va-vite. Or, c’est un moment clé qui peut influer sur la trésorerie de l’officine et le stock. D’où la nécessité, pour le titulaire, d’avoir les épaules solides. Pour Simon Dupuit, co-titulaire de la pharmacie du centre commercial Val de Fontenay (Val-de-Marne), la négociation des achats réclame des aptitudes particulières compte tenu de la taille de l’officine (plus de 8 M €). « Dans une négociation, je vais être l’élément bloquant car dans cet exercice, il faut avoir un caractère fort, être accrocheur et savoir marquer son territoire », souligne-t-il. C’est pour cette raison, mais aussi parce que les achats avec les laboratoires sont très chronophages, qu’il les a délégués à ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...