Le Moniteur des Pharmacies n° 3043 du 23/08/2014
 

Éditorial

Laurent Lefort


« La concurrence se définit comme un processus de rivalité entre entreprises, qui permet d’éviter le maintien ou la création de rentes injustifiées [sic] et qui simultanément récompense les plus méritants [re-sic], en leur octroyant un surprofit temporaire. […] Elle permet l’entrée sur le marché de nouveaux acteurs, disposant de modèles économiques différents, parfois plus efficaces [re-re-sic] et incite les “business model” existants à se remettre en question et à se renouveler. »*L’auteur de ces propos n’est pas n’importe qui. Il s’agit d’Emmanuel Combe, vice-président de l’Autorité de la concurrence. On notera une évidente convergence avec le rapport de l’Inspection générale des finances divulgué cet été qui confirme qu’en matière de levée du monopole officinal, les contractions se rapprochent. Pourtant, enjeu bien plus important dans ce domaine que la stricte notion de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...