Le Moniteur des Pharmacies n° 3043 du 23/07/2014
 

ÉTUDES

Actualités

François Pouzaud


La vocation à transmettre le flambeau à sa progéniture semble s’amoindrir avec les difficultés de l’officine. Selon une enquête réalisée par la FSPF, sur les 515 officinaux ayant répondu à un questionnaire autoadministré en ligne, seul un pharmacien sur cinq se dit prêt à recommander sans nuance sa profession à ses enfants. A contrario, 42 % ont déclaré qu’ils les en dissuaderaient. Toutefois, 28 %, un peu moins pessimistes, pourraient dessiner la pharmacie sous un jour favorable si certaines évolutions et améliorations, notamment des conditions de travail, voyaient le jour.Si la jeune génération se révélait tout de même séduite par la pharmacie, les pharmaciens jugent alors que l’officine est la seule voie qui vaille dans ce domaine puisque 8 % seulement des répondeurs encourageraient leurs enfants à choisir ces études pour se lancer ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...