Le Moniteur des Pharmacies n° 3041 du 12/07/2014
 

ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS

Médicaments

Alexandra Blanc


L’ANSM et la CNAMTS ont présenté les résultats rassurants de deux études concernant les anticoagulants oraux directs (AOD, ex-nouveaux anticoagulants oraux ou NACO). Ils montrent que l’utilisation de dabigatran et de rivaroxaban n’expose pas à un surrisque hémorragique ou thromboembolique par rapport au traitement par AVK. Les études, menées en 2012 sur une courte période (trois et quatre mois), viennent compléter le plan d’action mis en place par l’ANSM pour sécuriser l’utilisation de ces nouvelles molécules. « Ces premières données sont à prendre avec beaucoup de prudence. La surveillance renforcée doit se poursuivre notamment pour connaître les risques de l’usage prolongé de ces traitements » indique François Hébert, directeur général adjoint de l’ANSM. Plusieurs autres études ont ainsi été annoncées sur l’observance des AOD, les causes de décès des patients sous AOD ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...