Le Moniteur des Pharmacies n° 3039 du 05/07/2014
 

Comptoir

Fiche formation

Karelle Goutorbe

La prise en charge des NVCI est un élément important des soins de support en oncologie qui améliore considérablement le confort des patients.


Comment et quand surviennent-ils ? • Le réflexe de vomissement fait intervenir les voies périphériques vagales, via les récepteurs de type 3 à la sérotonine (5-HT3), et centrales, impliquant les récepteurs aux neurokines de type 1 (NK1).• Les agents antitumoraux agissent en stimulant la libération de neuromédiateurs à l’origine du réflexe émétique.• Les NVCI sont dits anticipés lorsqu’ils surviennent dans les 24 à 48 heures qui précèdent la chimiothérapie (due à l’anxiété du patient), aigus dans les 24 premières heures suivant la chimiothérapie ou retardés au-delà de 24 heures. • Les principaux facteurs de risques sont : le sexe féminin, le jeune âge, l’anxiété, les antécédents de nausées et vomissements (mal des transports, grossesse…).Quelles sont les chimiothérapies émétisantes ? • Les médicaments antitumoraux sont classés en quatre niveaux d’émétogénicité : très faible (risque de NVCI 10 %), faible (10 à 30 %), moyen (31 ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...