Le Moniteur des Pharmacies n° 3039 du 05/07/2014
 

BOURGOGNE

Actualités

Olivier Jacquinot


Depuis le 13 mai, deux pharmaciens de Joigny (Yonne) sont suspendus et n’ont plus le droit d’exercer pour une durée de cinq mois. « Les faits constatés sont de nature à mettre en danger la sécurité de la délivrance de médicaments », a expliqué Alain Morin, directeur de la santé publique à l’Agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne, au journal l’Yonne Républicaine. L’Agence précise que, grâce à la présence d’un titulaire remplaçant, l’officine peut rester ouverte. « Cette initiative de l’ARS est extrêmement grave », s’étonne Maître Bembaron, avocat des deux pharmaciens. « Il s’agit d’une procédure administrative sans débat contradictoire prévue en cas de risque grave pour la santé publique. Elle s’appuie sur un texte du Code de la santé publique, applicable depuis 2004 mais qui n’avait jamais été utilisé à ma connaissance », ajoute-t-il.Pas ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...