Le Moniteur des Pharmacies n° 3038 du 28/06/2014
 

SÉCURITÉ DES SOINS

Médicaments

Marjolaine Labertonière

Un « jeu des 7 erreurs » (et même bien plus) à l’hôpital, c’est ce que propose la chambre des erreurs. Une initiative importée du Canada via la Bretagne, qui remporte un franc succès en milieu hospitalier, et qui intéresse également les officinaux.


Les premières chambres des erreurs sont nées de l’Institut canadien pour la sécurité du patient (ICSP) en 2006. Elles s’appelaient… « chambre des horreurs » ! Emmanuelle Le?Caignec, pharmacienne au Centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle de Kerpape, en Bretagne, s’est emparée de l’idée avec Céline Brégardis, responsable qualité. Toutes deux cherchaient une animation pour la semaine de la sécurité des patients de 2011. « Sans savoir exactement sur quel thème les Canadiens travaillaient, le concept de glisser des erreurs médicamenteuses, d’hygiène, d’identité, etc. dans une chambre d’hôpital reconstituée a germé. Au début, l’outil était assez rudimentaire, nous l’avons perfectionné au fur et à mesure », raconte Emmanuelle Le Caignec. La chambre dédramatise et casse la routine, son but étant aussi d’encourager la déclaration des erreurs pour mieux les éviter par la suite.Un concept ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...