Le Moniteur des Pharmacies n° 3038 du 28/06/2014
 

LANGUEDOC-ROUSSILLON

Actualités

Myriem Lahidely


L’Agence régionale de santé (ARS), partie prenante d’une étude nationale sur l’accès au médicament, vient de rendre son diagnostic cartographié : 21 territoires qui représentent 115 officines et 238 458 habitants (dont 4 extra-régionaux, à cheval sur l’Ariège et l’Ardèche par exemple) sont déjà considérés comme des zones fragiles. Parmi ces officines, l’ARS a identifié 30 structures où il n’y a qu’un seul pharmacien. « Ces bassins sont à surveiller de très près, dès maintenant, 8 autres étant identifiés comme problématiques à moyen terme, c’est-à-dire d’ici 5 ans », annonce Jean-François Razat, médecin-conseil à l’ARS. « Il n’y a pas de problème le long de l’axe autoroutier et sur le littoral, mais plutôt dans des territoires comme les Corbières, la Lozère, les hauts cantons héraultais ou le Capcir dans les Pyrénées-Orientales », résume le médecin. L’ARS ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...