Le Moniteur des Pharmacies n° 3037 du 21/06/2014
 

IVABRADINE ET IBUPROFÈNE

MÉDICAMENTS

Anne Drouadaine


Le Comité pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) a commencé la réévaluation du rapport bénéfices/risques de l’ivabradine et celle de l’ibuprofène. En effet, une étude a récemment révélé l’augmentation modeste du risque combiné de décès cardiovasculaire et d’infarctus du myocarde chez les patients traités par ivabradine (Procoralan). Dans l’attente des résultats, l’ANSM recommande aux prescripteurs de ne plus initier de traitement par ivabradine et d’envisager les alternatives chez les patients traités. Concernant l’ibuprofène, la réévaluation est due à l’existence possible de risques cardiovasculaires lors d’un traitement à dose élevée (2,4 g par jour par voie systémique) au long cours. Les traitements à plus faible dose ne sont pas concernés. Le PRAC souhaite également réévaluer l’interaction de l’ibuprofène avec l’aspirine à faible dose.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...