Le Moniteur des Pharmacies n° 3037 du 21/06/2014
 

BRETAGNE

Actualités

Sophie Cousin


La polémique a rapidement pris de l’ampleur. Début juin, le syndicat Sud Santé-Sociaux du CHU de Rennes dénonce « des centaines de milliers d’euros » partis en fumée suite à l’incinération de « tonnes » de médicaments non périmés en raison d’un système de gestion automatisé défaillant. En cause : l’ouverture en 2010 de nouveaux locaux pour la pharmacie, « des locaux à l’évidence sous-dimensionnés », indique la direction du CHU de Rennes dans un communiqué daté du 12 juin. Dans ces locaux sont réceptionnées des palettes de médicaments qui pour certaines ne sont pas aux normes européennes, ce qui oblige à les reconditionner manuellement et ralentit leur délai d’acheminement dans les services de soins. Services où le personnel surestime les besoins « par peur de manquer » et repasse de nouvelles commandes… « Nous faisons revenir à la pharmacie des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...