Le Moniteur des Pharmacies n° 3037 du 21/06/2014
 

LÉVODOPA

MÉDICAMENTS

Marjolaine Labertonière


Un essai récent montre une légère supériorité de la lévodopa en traitement initial de la maladie de Parkinson par rapport aux agonistes de la dopamine et aux IMAO-B. Sur les 1 620 patients suivis pendant sept ans, le groupe traité par lévodopa a obtenu de meilleurs résultats en termes de mobilité, de qualité de vie et d’effets indésirables, et ce pour un moindre coût. Les risques de démence, d’entrée en institution ou de décès ont été similaires pour les trois options thérapeutiques. La stratégie actuelle d’épargne de la lévodopa, qui privilégie en première intention les agonistes dopaminergiques dans le but de retarder les complications motrices, ne génère donc ni économie ni bénéfice au long cours. Certes, le risque de survenue de dyskinésies semble moindre avec les agonistes dopaminergiques et les IMAO ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...