Le Moniteur des Pharmacies n° 3035 du 07/06/2014
 

Comptoir

Questions de comptoir

Yolande Gauthier*, Alexandra Blanc**, Marjolaine Labertonière***


Réponse : Non. C’est une idée reçue qui pénalise souvent les patients socialement et professionnellement, et les éloigne des parcours de soins adaptés. Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique auto-immune d’origine génétique. Les manifestations cliniques de la maladie varient d’un individu à l’autre et au cours de la vie. 27 % des personnes atteintes souffrent d’une forme modérée à sévère. Le psoriasis touche la peau mais peut aussi atteindre le cuir chevelu, les articulations, les organes génitaux. Il altère fortement la qualité de vie des patients quelle que soit sa sévérité et peut être source de mal-être, de dépression et d’idées suicidaires. Le stress et les émotions peuvent déclencher des poussées chez des personnes prédisposées. D’autres facteurs déclencheurs sont identifiés : des infections, notamment streptococciques, des médicaments (lithium, bêtabloquants, IEC, interféron) et ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...