Le Moniteur des Pharmacies n° 3035 du 07/06/2014
 

Comptoir

Questions de comptoir

Yolande Gauthier*, Alexandra Blanc**, Marjolaine Labertonière***


Réponse : Certes, ce conseil circule car les huîtres apparaissent classées dans le haut de certaines tables nutritionnelles pour leur richesse en cholestérol (250 à 300 mg/100 g). Or le composant majoritaire d’une huître est l’eau. Il faut vérifier attentivement s’il s’agit de 100 g de matières sèches ou non. En réalité, la teneur en cholestérol de l’aliment à déguster varie de 15 à 50 mg pour 100 g. Vous pouvez donc manger des huîtres en quantité raisonnable, même laiteuses, ainsi que les autres coquillages et crustacés qui, dans l’ensemble, apportent essentiellement des protéines, de l’iode et un peu de graisses (essentiellement des acides gras insaturés). Les tables Ciqual de l’Anses donnent la composition des aliments pour 100 g d’aliment comestible. Source : conférence « Alternative à la surmédicalisation : compléments alimentaires et hypercholestérolémie » de Loïc Bureau, Pharmagora 2014.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...