Le Moniteur des Pharmacies n° 3034 du 31/05/2014
 

DE L’INDUSTRIE À L’OFFICINE

Enquête

Marie Luginsland

En sixième année d’études, ils avaient choisi avec détermination de travailler dans l’industrie pharmaceutique ou la répartition. Leur parcours les a menés à la porte de l’officine. Qu’ils ont franchie sans hésitation, avec pour bagages une expérience de gestionnaire, de manager et de négociateur. Et l’envie de se frotter à la réalité du comptoir.


Un ami disait : « Quand tu as fait des études de pharmacie, si tu ne t’installes pas, tu a raté quelque chose », se souvient Philippe Bernard. Le fondateur du groupement Alphega a suivi ce conseil. Après vingt-cinq ans passés dans la répartition, il s’est installé il y a six ans et demi en Savoie, où il détient deux officines en SEL avec une ex-collègue d’Alphega Italie.Comme lui, de nombreux pharmaciens qui avaient opté en sixième année pour la filière industrie prennent le virage de l’officine. Leur nombre est difficile à estimer. Car, s’ils sont près de 400 pharmaciens de moins de 57 ans à se faire radier chaque année du tableau de la section A, les vagues de « déserteurs » des sections industrielles et hospitalières qui poussent la porte de l’officine ne ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...