Le Moniteur des Pharmacies n° 3033 du 24/05/2014
 

Comptoir

QUESTIONS DE COMPTOIR

Yolande Gauthier*, Denis Richard**, Anne-Hélène Collin***


Réponse : indépendamment de la question de la pertinence du millepertuis pour traiter un syndrome dépressif caractérisé (il est indiqué dans les manifestations dépressives « légères et transitoires »), l’association de cette plante à la simvastatine est effectivement déconseillée: l’effet inducteur enzymatique du millepertuis risque de diminuer les taux sériques de simvastatine. L’inhibition enzymatique mettant deux à trois semaines à s’installer mais autant à s’abolir, un décalage de quelques heures dans la prise des deux médicaments ne change rien au problème. Pourquoi, surtout, ne pas opter pour une autre statine La pravastatine, par exemple, ne présente pas de risque d’interaction avec le millepertuis… Sources : Thésaurus des interactions médicamenteuses de l’ANSM, Prescrire 2011 ; 31 (338 suppl. interactions médicamenteuses) : 437

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...